#CSADay, la journée internationale de l’ASC, le 22 février

#CSADay, la journée internationale de l’ASC, le 22 février

Urgenci est heureux d’inviter tous les groupes en ASC (Agriculture soutenue par les citoyens) du monde entier à célébrer le #CSADay !

ASC est le nom que nous donnons à une diversité d’approches qui ont toutes pour but de renforcer les relations paysans-mangeurs. Cela comprend le partage des risques et des bénéfices. C’est l’essence de l’ASC.

Le #CSADay (journée de l’ASC) a été lancé pour la première fois en 2015 comme un jour spécial d’engagement et de signature des contrats aux Etats-Unis par Small Farm Central. Depuis, l’ASC n’a cessé de croître comme un phénomène réellement international, avec des initiatives sur tous les continents mobilisant plus de 2 millions de consommateurs.

Urgenci est l’organisation internationale qui facilite les connexions entre les réseaux nationaux et locaux d’ASC, sur la base d’un engagement commun pour les valeurs centrales de l’Agroécologie: la Souveraineté alimentaire, l’Economie solidaire et la Biodiversité. Urgenci soutient également la création de nouveaux réseaux aux niveaux régional et national.

La convention cadre d’Urgenci avec l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) tout comme le récent 7e Colloque international d’Urgenci, la 4e rencontre européenne des mouvements de l’ASC et la 2e rencontre méditerranéenne des Partenariats locaux et solidaires pour l’Agroécologie sont la preuve que le #CSADay doit être international!

Pour des milliers de paysans à travers le monde, #CSADay peut amener un changement véritable : signez dès maintenant votre contrat en ASC et soutenez votre fermier de famille !

Et pourquoi ne pas profiter de la journée internationale de l’ASC pour en parler avec vos voisins, vos amis et vos collègues. Et s’il n’y a pas de groupe près de chez vous, créez votre propre ASC en 2019 avec le soutien de votre réseau régional ou national!

Pour en savoir plus sur les ASC dans les différentes parties du monde (principalement en anglais):

http://urgenci.net/csa-map/africa/

http://urgenci.net/csa-map/asia/

http://urgenci.net/csa-map/europe/

http://urgenci.net/csa-map/middle-east/

http://urgenci.net/csa-map/north-america/

http://urgenci.net/csa-map/latin-america/

Crédits photo: Equiterre et Sara Meissner.

Contact média: Jocelyn Parot, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Premiers résultats du projet SolidBase partagés à Thessalonique

Premiers résultats du projet SolidBase partagés à Thessalonique

Par Peter Volz, Groupe européen de recherche sur l’ASC et Agronauten

La rencontre internationale, européenne et méditerranéenne de l’Agriculture soutenue par les citoyens, qui a eu lieu à Thessalonique en novembre 2018, a permis  la tenue d’un atelier sur “la durabilité financière de l’ASC et des autres types de systèmes alimentaires solidaires en Europe”. Peter Volz de l’organisme de recherche AGRONAUTEN et Jocelyn Parot d’URGENCI ont présenté les résultats d’un questionnaire d’envergure européenne qu’ils ont réalisé dans le cadre du projetSolidBase en partenariat avec les partenaires TVE de Hongrie, AMPI de République tchèque et le réseau allemand SOLAWI.

Environ 40 participants ont assisté à la présentation de l’état des lieux de la recherche sur cette thématique et les découvertes du questionnaire approfondi en ligne disponible en 9 langues, qui a été rempli par environ 120 paysans et coordinateurs de groupes en ASC. Ces résultats obtenus en ligne ont été complétés par des entretiens réalisés avec 40 paysans et par une enquête auprès des consommateurs, à laquelle ont participé 390 personnes. 

Les résultats montrent que la durabilité financière des ASC est encore un sujet majeur pour nombre des fermes en ASC, mais que le modèle a cependant à stabiliser beaucoup de fermes. Afin d’éviter les soucis financiers, il apparaît important d’établir des estimations réalistes des coûts, d’établir une communication transparente avec les membres et d’utiliser tout un ensemble d’outils et d’approches qui existent déjà de façon à assurer que l’ASC fonctionne sans auto-exploitation de la part du paysan. 

Cela inclut des logiciels libres de gestion et de comptabilité. Encore plus que cela, le sujet a aussi une dimension socio-psychologique, avec la question de la juste valeur du travail effectué par le paysan. Le contexte est également très différent au sein même de l’Europe. Après la présentation, une discussion très vive a eu lieu – un indicateur clair que la publication du rapport final et les formations sur mesure pour les ASC en 2019 seront très attendues dans la communauté européenne de l’ASC et, espérons-le, bien au-delà